Homosexualité-Foi, parlons-en

Mercredi 15 novembre, une vingtaine de personnes se sont retrouvées pour la soirée paroissiale “Homosexualité-Foi, parlons-en”.

Après un mot d’accueil de notre curé, nous avons reçu un enseignement de Bénédicte Michoud, de la pastorale des familles, sur l’amélioration de la prise en compte des personnes homosexuelles par l’Église catholique, notamment à travers Amoris Laetitia et les propos du Pape François.

J’ai apporté un témoignage concernant mon chemin en Église en tant que personne homosexuelle, et un couple de parents d’un enfant homosexuel ont également témoigné.

Il y a eu beaucoup de témoignages spontanés, de parents d’enfants homosexuels et de personnes homosexuelles. On a pu constater que la souffrance est très présente, avec des personnes à différents niveaux dans leur chemin de foi dans cette situation particulière : on va de l’acceptation acquise au fil des années au sentiment de rejet ou de mise à l’écart.

Ayant bénéficié par le passé, dans une autre paroisse, de retraites pour et avec les personnes homosexuelles, accompagnées par le curé, j’aimerais vivre à nouveau ce type de retraite, si d’autres personnes sont intéressées. Toute autre proposition à mettre en œuvre dans la paroisse sera la bienvenue, car il ressort de cette soirée que les personnes homosexuelles manifestent pour beaucoup un besoin de prise en compte concrète de leur situation dans l’Église. Vous pouvez me contacter sur cette adresse : myriam.paroisse@yahoo.com

Par ailleurs, je vous signale l’existence de Devenir Un En Christ (DUEC) qui propose à Lyon des rencontres mensuelles pour personnes homosexuelles, ainsi que le groupe DUEC parents qui propose des rencontres pour les parents d’enfants homosexuels.

Myriam FRESNE

Articles récents
Commentaires
  • Rouzeau Sylvie
    Répondre

    Jésus accueille tous les pêcheurs. Nous aussi nous devons accueillir tous nos frères et sœurs, tel qu’ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts. Nous n avons pas à juger, ni pointer du doigt leurs défauts, leurs péchés, leurs différences. On ne fait pas mieux qu eux. Qu as tu à regarder la paille qui est dans l œil de ton frère et de ta sœur ? Et la poutre qui est dans ton œil l as tu remarqué ? Nous devons accueillir les personnes différentes, comme Jésus nous le demande. Si nous jugeons, nous serons jugé par Dieu. Si nous condamnons, nous serons condamné par Dieu.
    Avec toute mon amitié fraternelle
    Sylvie Rouzeau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.